Forum des Kawasaki à air, Z et GPZ

pour les passionnés du Z à air
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une histoire de Z... un beau volume !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savashié
Admin
avatar

Nombre de messages : 17857
Age : 51
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Une histoire de Z... un beau volume !   Ven 5 Jan - 20:30

Allez, rassurez vous, je vais transformer not' forum en blogasavash', mais je vous raconte une chtite fhistoire vécue, pour vous inciter ptet à vous méfier à haute vitesse...

Allez, une petite digression pour expliquer pourquoi je suis capable d'atteindre 158 km h en étant porté (jeté, oui, mais pas porté) par aucun véhicule.

C'est la fois naturellement où mon Hell (celui au double optique Chaplot) m'a jeté sans autre forme de procès, sur l'autoroute A6, après un louvoiement suivi d'un guidonnage carabiné dont l'évocation seule fait encore trembler ma main aujourd'hui.

Là aussi, ça va se jouer en plusieurs fois, parce que je peux pas passer des heures à clavarder, y a un peu du boulot dans la maison et une vie à vivre (même si on verra à la fin de l'histoire que c'est du rab, surtout si c'en est d'ailleurs)

Bon, on est en 1989, j'ai cinq ans de permis, une CX 500 Honda et un 750GPZ derrière moi. Je m'étais acheté une 505 SR pour aller souvent en Alsace, où se trouvait ma troupe de théatreux.

J'avais racheté un 125 twin (j'en ai parlé et j'en reparlerai encore), mais je voulais repasser à la grosse, et une amie de mon frelot, qui habitait Grenoble vendait son 750Z L4, le même que mon GPZ, 1 an et demie, 11500 km, 16000 balles. J'ai vu la bête, je l'ai achetée.

On peut difficilement imaginer. Mon GPZ, acheté d'occase, avait bien vécu, mais là, la bécane était neuve,  vraiment. Un beau double optique Ermax, fixé à la fourche, elle tournait du feu de dieu.
Elle était comme sortie de caisse. Bref, l'affaire de l'année.

J'ai passé un week end à Grenoble, on a roulé avec mon frelot et son 750GT, 400 bornes dans le Dauphiné. J'avais la plus belle moto de notre bande de potes, bref le bonheur.

Elle avait juste, pas un défaut, mais une particularité : le train avant flotouillait un peu. Pas méchant, mais quand tu chopais le top case, sur la béquille centrale, et que tu le secouais, l'avant de la moto frétillait un peu. le GPZ que j'avais avant ne le faisait pas. Ca m'a pas choqué particulièrement, les motos de cette époque, ça tenait pas très très bien la route, ça bougeait un peu. c'était pas dramatique.

Deux détails :
premièrement, culturellement, on roulait très vite à moto en ce temps là. 160 sur nationale, c'était classique. Je me souviens on avait un pote on trouvait qu'il se traînait : il roulait à 120 sur route. Sur l'autor' tu étais à 160 de croisière, et tu prenais 200 210 s'il fallait. Des radars... presque jamais, et même : 140 sur nationale en 85, c'était 400F d'amende et 15 jours de retrait de permis. Si si.

Deuxièmement, j'avais 2 ans en 125 derrière moi, et je pense que j'avais perdu en vigilance. Une 125 qui prend à peine 130, même si elle est en huit, tu t'en fous tu roules à toc. mais une bécane qui prend 200 chrono, c'est pas la même ; faut un peu de rigueur, et on dira que je m'étais un peu émoussé.

Donc je quitte Grenoble vers 14 H, mon frère me dit "Sois prudent", je réponds sincèrement oui, et je pars, bien protégé derrière le double optique Ermax : 160, 180 de croisière. Un arrêt à Lyon, je l'ai regardée, en fumant mon clop. Je ne le savais pas, mais c'était la dernière fois que j'ai voyais cette moto neuve en l'état.

Je me voyais à Paris à l'aise pour 7 sur 7 d'Anne Sinclair, il faisait 20 degrés, un temps splendide j'avais 23 ans , on était un 5 mars et je tenais, comme dit la chanson, le monde.

Vers Pouilly en Auxois, vers le PK 260 donc, vlati pas qu'un paltoquet en 205 GTI me double. Je redouble le gugusse et je me dis, tiens, belle ligne droite, voyons une chtite pointe. 190, 200, 210, 215, je me dis "ça va" et je relâche progressivement.

Là la moto s'est mise à louvoyer.

Je me suis pâs affolé. pas du tout. C'était nor-mal que ça bouge à une telle vitesse ces motos là. Mon GPZ le faisait aussi. Tu serrais bien les genoux et ça se calmait, point barre.

Sauf que là ça s'est pas calmé.


Pas du tout. ça a empiré. Elle a louvoyé de plus en plus fort, j'ai essayé de casser ça en freinant, mais elle s'est mise à guidonner. le dernier souvenir que j'ai c'est d'avoir vu le guidon battre de butée en butée et le compteur qui affiichait encore 160. woushouwouw... et pis boum, par terre.

Ca paraît long come ça, mais en temps réel, ça fait 215, 210 louvoiement 180 gros louvoiement, guidonnage vouvouvouvou -clang -par terre. et là, le traînard, le vrai. j'ai pensé à taper comme un fou comme au judo. Le bitume est très rapeux sur l'A6. J'ai vu le 750 qui m'est passé devant et partir en tonneaux et moi, j'ai eu j'ai écarté les membres pour éviter de rouler et de me péter tout, en priant pour rien heurter, surtout le rail, et pis j'ai fini en courant, facile à 30 à l'heure.

On revoit pas toute sa vie, non, faut pas éxagérer, mais ça défile vite dans ces moments là. T'as le temps de te dire "merde j'y vais". Or le bitume, tu le vois passer sous tes pieds à moto, c'est comme quand t'es en avion : tu te dis là faudrait pas tomber. Pis il y a un moment précis où c'est là : c'est maintenant. Ca doit être comme ça la mort finalement. Tu penses que t'y échapperas, et pis un jour c'est là, c'est le moment.

Bon, je me suis relevé. La moto m'a jeté à droite et je m'en suis sorti. C'aurait été à gauche, c'était le rail, et là, plus de Savashié, c'est sûr.

L'adrénaline jouant à fond, j'ai pu marcher, enlever mon casque, sortir une clop, et pis j'ai senti un jet frais sur mon poignet : mon sang. Je me suis dit... là ce soir, je serai pas à Paris. J'étais au PK 257 plus 400m, comme l'a indiqué le rapport de gendarmerie.



Dernière édition par Savashié le Jeu 16 Avr - 10:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://z750.bbconcept.net
Savashié
Admin
avatar

Nombre de messages : 17857
Age : 51
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Sam 6 Jan - 15:02

Bien sûr, vous pouvez intervenir autant que vous voulez !


Bon, je me relève donc. Un peu rigide, genre Terminator. et là je me dis, j'ai du pot quand même : je tiens debout et à peu près ensemble. En fait j'ai eu un bol insensé. : aucune fracture, une brulure de 5 cm2 au genou, un trou au coude et... rien d'autre. Rien.

Là il y avait un R12 break, marron. le gars il s'était tranquillement mis en warning et il avait gentiment ralenti tout le monde. Quand je l'avais dépassé, j'étais déjà en perdition, tel le pilote de la RAF moyen. Il m'a dit : "j'ai cru un bon moment que t'allais la rattraper" . Sympa. Je lui ai dit : "Merci de pas m'avoir roulé dessus, ça aurait pas arrangé mes affaires". il a eu cette réponse digne d'anthologie : "oah, tu sais, le temps que tu t'arrêtes de glisser, on a eu le temps de s'arrêter tranquillement et de fumer une clop".

Deux motards de la CRS ont remonté depuis la station service. Ils ont appelé le Samu. Le pandore, un motard, très gentil, m'a dit vous inquiétez pas, on verbalisera pas pour défaut de maîtrise, mais bon, vous étiez pas à 130. J'ai souri. Il a souri aussi et puis il m'a dit : Il faudrait vous asseoir, parce que là vous êtes blanc...

Et puis ensuite, un coup d'oeil à la moto. Aïe ? oui... pas si mal : elle avait l'air de me dire "c'est malin..." Mais ça ressemblait encore à une bécane. Elle était bien rapée, le guidon en 8, le reservoir une vilaine pelle, le tableau de bord éclaté. Mais réparable. Et d'ailleurs par la suite comme je vous l'ai raconté je l'ai réparée, démontée intégralement, fait redresser la partie cycle entièrement tordue y compris les béquilles (si) et remontée, avec un double optique Chaplot, mais fixé au cadre celui ci... Je l'ai gardée 6 ans et ai fait 50000 bornes avec. Elle est en photo par ici. C'est costaud ces engins-là.

Les conséquences... financièrement je ne m'en suis jamais réellement remis. elle était au tiers, j'ai fait ce que j'ai pu pour tirer les prix et la réparer moi même mais j'ai toujours été en retard d'un crédit, il m'a toujours manqué ces 15000 balles.

Moralement, au point de vue conduite, mais c'est plutôt une bonne chose, ça n'a plus jamais été pareil. Je garde toujours une marge, toujours la tête froide. il y a toujours un moment où je me dis... lâche l'affaire, toi tu sais ce que c'est d'être sur un lit d'hôpital. Je ne suis plus jamais retombé, à part sur la neige, mais ça compte pas. Une marge énorme, pas trop d'angle... Les gens adorent monter derrière moi. Mais je me traîne pas pour autant la bite. Surtout si ça tourne.

Et puis une très très légère claudication de la jambe gauche, presque invisible. Ma femme par exemple n'a jamais remarqué et dieu sait qu'on marche ensemble.

Le lendemain j'étais paralysé sur mon lit. C'est costaud un corps, mais faut pas trop en demander quand même. Et pis la frousse, retrospective. Endémique. Là tu sais, c'est pas passé loin. du tout.

Techniquement, je me vois demandant à mon frère le soir même au téléphone de me dire en regardant la revue technique, si c'était réparable côté alternateur... incorrigible !

Et ce jeu ? car c'était un jeu fourreau/tube, ce frétillement de l'avant... eh ben, je suis pas très content, parce que j'ai fait regarder cette fourche, par des concecosses, des "spécialistes". Pas un n'a été capable de détecter l'usure des bagues de guidage. C'est moi qui ai trouvé ça tout seul, en épluchant la revue technique. Et bien après avoir changé de moto, celle ci ayant continué à pas être franche du collier toute sa vie...

Le Hell que vous connaissez, sa fourche n'a aucun jeu. C'est un rail. Mais je l'ai pas montée à plus de 180, fou mais pas con !!

Mais !! qu'on me fasse pas dire ce que j'ai pas dit. La tomo avait un petit blème, oui, mais le fautif c'est moi. C'est trop facile de dire qu'on y est pour rien. Pas mon style. Si c'est ça il faut arrêter de rouler à mon avis.

Autoroute A6 Lyon Paris Point Kilométrique 257 +400 m. C'est là où j'ai atteint 158 sans moto. J'y suis souvent repassé, j'ai vu ce petit village qu'on voit au bout de la ligne droite. Tout ce que je vis c'est du rab... la vie, c'est beau finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
http://z750.bbconcept.net
loic

avatar

Nombre de messages : 10261
Age : 54
Localisation : 75 Paris 14
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Mer 15 Avr - 21:32

rien a dire j'aime bien te lire, bon style!! t'es rock n'roll mon pote!!!

_________________
KZ400 D4 77/ Z750E1 80 / xs750se 79 /GPZ1100 B2 82 /
l'expérience est une lumière qui éclaire la main de celui qui la tient.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !
Nous avons deux vies. La seconde commence à l'instant où l'on s'aperçoit que nous n’en avons qu’une.
je préfère les mains qui aident que celles qui prient!
www.kz400.com / http://kawasaki-kz400.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.kawasaki-kz400.com/blog/index-185329.html
Savashié
Admin
avatar

Nombre de messages : 17857
Age : 51
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Mer 15 Avr - 22:22

Ca fait 26 ans ce 5 mars dernier.

_________________
le "Hell" ressuscité                    gpz750r1                    et c'est  pô fini ! ...
Revenir en haut Aller en bas
http://z750.bbconcept.net
tooffy

avatar

Nombre de messages : 1248
Age : 35
Localisation : Jura
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Jeu 16 Avr - 9:15

Comme quoi ça tient a peu de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Savashié
Admin
avatar

Nombre de messages : 17857
Age : 51
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Jeu 16 Avr - 10:37

Ca tient à rien. On n'imagine pas la précarité de nos vies, sans même parler de moto.

_________________
le "Hell" ressuscité                    gpz750r1                    et c'est  pô fini ! ...
Revenir en haut Aller en bas
http://z750.bbconcept.net
cortoMaltese

avatar

Nombre de messages : 122
Age : 51
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 16/09/2014

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Jeu 16 Avr - 12:15

wow ! y'a des talents d'écrivain cachés par là ! la classe
Revenir en haut Aller en bas
julien

avatar

Nombre de messages : 166
Age : 32
Localisation : près de bordeaux
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Jeu 16 Avr - 23:34

oui c'est bien raconté tout ça, ce n'était pas du tout de cette ampleur mais cela ma rappel un jeune souvenir........
Revenir en haut Aller en bas
philou55



Nombre de messages : 70
Age : 57
Localisation : commercy 55
Date d'inscription : 24/05/2013

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Sam 18 Avr - 22:09

hello, et bien une sacrée gamelle. content que tu sois parti du bon coté.
il est vrai qu'à l'époque on roulait vite. je me rappelle un aubagne nancy à près de 180 de moyenne sur autoroute en 90 avec le 900xj.perso ma seule gamelle, à djibouti, un taxi qui déboule sur ma droite sans prévenir. j'avais un 600xlr, j'ai vu son arrivée, par reflexe gaz, il a tapé la roue arrière sans la jambe. vol plané roulé boulé (les paras sur le coup cà a servi). une clavicule cassée, un poignet en vrac, des brulures partout. ben oui, il fait chaud là bas, donc on roule léger, une erreur.
Revenir en haut Aller en bas
jano

avatar

Nombre de messages : 2334
Date d'inscription : 04/03/2010

MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   Dim 19 Avr - 7:07

superbe récit mon brave , j adore Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire de Z... un beau volume !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire de Z... un beau volume !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire de Z... un beau volume !
» Joe Bar Team tome 7
» c'est un beau roman, c'est un belle histoire ...
» histoire de mon beau cerf
» fabrication prise et volume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Kawasaki à air, Z et GPZ :: Vous et votre Z :: Divers-
Sauter vers: