Forum des Kawasaki à air, Z et GPZ

pour les passionnés du Z à air
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel du 79



Nombre de messages : 4734
Age : 69
Localisation : Deux Sèvres
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 8 Sep - 12:47

B'jour

Je me suis permis de faire un petit guide d'utilisation de ce petit appareil bien pratique pour tripatouiller dans le réseau électrique de nos bécanes
J'ai essayé de faire simple en utilisant quelques images glanées ici et la sur le net
Comme d'hab, merci de me signaler une erreur ou un oubli que j'aurais pu faire ou de complèter une information

"J'me lance"

Guide d’utilisation générique d’un multimètre, appareil appelé aussi contrôleur universel


Cette description générique est faite avec un multimètre digital, mais pour l’utilisation d’un multimètre analogique (aiguille) la méthode est très semblable avec une adaptation à la lecture du cadran et à l’adaptation des échelles en plus
Bien que robuste, les multimètres à galvanomètre sont plus sensibles aux chocs qui peuvent endommager irrémédiablement l’équipement mobile de ces derniers
En préambule, il est vivement conseillé, même pour les spécialistes de l’électricité, de consulter assidûment la notice accompagnant l’appareil pour en découvrir ses caractéristiques et ses particularités

SOMMAIRE :

-1 - Les grandeurs électriques
-2 - Mesure d'une tension
-3 - Mesure d'une intensité
-4 - Mesure d'une résistance
-5 - Notion de résistivité
-6 - Contrôle de continuité
-7 - Méthode de recherche de pannes


1 - Les grandeurs électriques


Le multimètre

Le multimètre permet de mesurer les grandeurs électriques des circuits et des éléments, comme la tension en volts, l’intensité en ampère, la résistance des composants en ohms, et quelquefois d’autres mesures  de valeurs non utiles pour les véhicules, comme la capacité des condensateurs ou la fréquence d’un signal sinusoïdal basse fréquence, voir même la mesure des caractéristiques de base de certains transistors ou diodes
Il est généralement constitué d'un boîtier antichoc muni d’un affichage digital ou d’un galvanomètre analogique à aiguille, d'un commutateur de fonctions et de calibres, et de deux cordons.
Actuellement, les multimètres sont protégés contre les surcharges accidentelles, cependant il ne faut pas en abuser
Le cordon rouge pour les polarités positives.
Le cordon noir pour les polarités négatives.

Un multimètre Digital




Un multimètre analogique

Par exemple un départ de gamme qui peu déjà rendre pas mal de services sans grande prétentions tout de même



http://www.conrad.fr/ce/fr/product/120123/Multimetre-analogique-VOLTCRAFT-VC-12A-CAT-III-250-V

Ou un type d'appareil plus fiable qui sera encore la, bien après la vie de votre moto



Un des miens toujours en service et de la même gamme de qualité et prestations a plus de 50 ans

En ce qui concerne les mesures à effectuer sur les véhicules, un multimètre permet de mesurer :

LA TENSION :

Cette grandeur s'exprime en volts (V) et se mesure à l'aide d'un voltmètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
La tension est la différence de potentiel existant entre deux points d'un circuit. On la note U.

Remarque :

Il arrive que pour des mesures de tensions élevées, l’on soit amené à utiliser à déplacer un des cordons sur un bornier externe repéré à cet usage, le commutateur interne sur des appareils basique ne présente pas toujours les qualités d’isolation requises en face de certaines tensions, il faut consulter la notice

L' INTENSITE :

Cette grandeur s'exprime en ampère ( A ) et se mesure à l'aide d'un ampèremètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
L'intensité est la quantité d'électricité circulant dans un conducteur ou dans un récepteur. On la note I.

Remarque :
Souvent pour des calibres supérieurs à quelques ampères, le calibre se fait en déplaçant une des fiches d’un cordon dans une borne repérée à cet effet, en effet généralement la technologie du commutateur ne permet pas de supporter des intensité supérieures à l’ampère

LA RESISTANCE :

Cette grandeur s'exprime en ohms Ω  avec ses multiples et ses sous multiples, elle se mesure à l'aide d'un ohmmètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
Elle caractérise la résistance du circuit ou du composant à la circulation des électrons.
Le multimètre permet d'effectuer d'autres types de contrôles Exemple: Contrôle de transistor ou contrôle de diode, les mesures de condensateurs, les mesures de basse fréquences.
(il faut pour cela se reporter à la notice d'utilisation de l'appareil).



2 - Mesure d'une tension

Pour mesurer une tension aux bornes d'un circuit, le multimètre doit être dans sa fonction VOLTMETRE et se brancher EN PARALLELE avec le circuit.
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature de la tension. (alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de la tension.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre, si la tension est inconnue, il faut placer le commutateur sur la gamme la plus élévée, puis on descendra dans la gamme pour avoir un affichage sur le maximum de digits :
Calibre immédiatement supérieur à l'ordre de grandeur de la tension mesurée.
-Mettre le multimètre en service.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de tension continue inférieure à 20 Volts.





La tension mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
U totale = U1 + U2 + U3




Dans le cas d'un circuit parallèle:
U totale = U1 = U2 = U3




Pour les véhicules, le montage en parallèle est couramment appelé aussi en dérivation est généralement employé, sauf quelques cas particuliers.
Conseil : Mesurer la tension de la batterie à vide et vérifier que la tension alimentant les différents récepteurs est sensiblement identique à celle de la batterie.
Dans le cas contraire, un élément du circuit crée une baisse de tension dans le circuit, généralement ce sont des faux contacts.
Par mesures successives, il est possible de déterminer l'élément résistif.

3 - Mesure d'une intensité


Pour mesurer l'intensité du courant dans un circuit, le multimètre doit être utilisé en fonction ampèremètre et se branche EN SERIE dans le circuit.(donc ouverture du circuit et interposition du multimètre )
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature du courant.(alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de l'intensité.
-Calculer approximativement l'intensité du circuit à contrôler.
Fonction de la puissance des éléments.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre.
-Mettre le multimètre en service.
-Ouvrir le circuit et interposer le multimètre.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure d'intensité inférieure à 20 milliampères.






L'intensité mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
I totale = I = I = I





Dans le cas d'un circuit en parallèle:
I totale = I 1 + I 2 +I 3





Pour les véhicules, les intensités consommées sont très variables en fonction des circuits.( de quelques milliampères à 150 -300 ampères)
Conseil: Vérifier l'intensité maximale admissible par le multimètre dans la notice de l'appareil.

4 - Mesure d'une résistance


Pour mesurer la résistance d'un composant ou d'un conducteur, le multimètre est utilisé dans sa fonction Ohmmètre et se branche aux bornes de l'élément à contrôler (MONTAGE EN PARALLELE).
La mesure s'effectue élément isolé du circuit et toujours hors tension, ceci est très important, au risque de faire une fausse mesure, mais surtour d'endommager sérieusement le multimètre.
L'utilisation du multimètre dans sa fonction Ohmmètre permet de contrôler la continuité d'un circuit (résistance d'un fil ) ainsi que l'isolement d'un conducteur par rapport à son environnement.
Une résistance infinie indique un isolement correct.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de résistance inférieure à 20 KΩ.




Conseils:
-Tester le fonctionnement du multimètre en établissant le contact entre les deux fiches des cordons.

-La résistance indiquée doit être égale = 0. Dans le cas contraire, consulter la notice d'utilisation du multimètre et procéder au recommandations données par le fabricant (échange pile ou étalonnage par une molette interne ou externe à l'appareil).

-Mettre le sélecteur à O à la fin de la mesure afin d'éviter que le multimètre mesure en permanence la résistance entre les fiches (résistance de l'air !!) et de vider la pile du multimètre.

-Sur les connecteurs, il est déconseillé de " planter " les pointes du multimètre dans le contact. Il est préférable de retirer l'isolant caoutchouc et de prendre les mesures sur l'arrière des contacts.

-Ne rebranchez jamais un fil sur une borne ou sur un connecteur sans avoir au préalable identifier le fil, son origine, sa destination et sa polarité.

-Un conducteur peut avoir une polarité positive, négative voire aucune des deux ! voire également transmettre des signaux !

5 - E complément, voici des notion de résistivité


La résistance d'un conducteur est:
-Proportionnelle à sa longueur.
-Inversement proportionnelle à sa section.
-Fonction de la nature du conducteur employé.
La résistivité est la résistance spécifique d'un matériau conducteur.
-Le symbole employé est la lettre grecque σ (rho).
-L'unité employée est: Ω mm²/m. Ω

Calcul:

R = σ .L/S


L
Longueur en Mètres


R
Résistance en Ω

S
Section en mm²
σ
Résistivité en Ω mm²/m.

VALEURS DE RESISTIVITE DES MATERIAUX:
Conditions de mesure de la résistance d'un conducteur.
METAUX
Ω mm²/m


Argent
0,00163
LONGUEUR
1 mètre
Cuivre
0,0175


Or
0,022
SECTION
1 mm²
Aluminium
0,029


Etain
0,142
TEMPERATURE
15 °C
Laiton
0,08


Conseil: Limiter la longueur des conducteurs afin de réduire la résistance de ceux-ci sans toutefois exagérer. Penser aux articulations et aux débattements nécessaires


6 - Contrôle de continuité

En complément des mesures de résistance, nous sommes souvent confrontés à vérifier la continuité d'un circuit, ce contrôle peut être fait en effectuant une mesure précise à l'ohmmètre, pour une bonne continuité, l'affichage doit être de zéro ohms ou très peu en fonction de la section et de la longueur des fils, sur nos bécanes ce devrait être 0 ohms
A cet effet certains multimètres sont équipés d'un petit biper qui retenti à chaque fois que la résistance mesurée est très basse, ce qui devrait correspondre à une continuité, ce qui est très pratique pour des cas peu accessible où l'on a assez de ses deux mains, si en plus il faut utiliser les yeux! cependant il faut être prudent avec cette fonction, et bien lire la notice pour savoir en dessous de quelle valeur de résistance le beeper se déclenche, ce type de test est très peu efficace face à des faux contacts, le courant envoyé par le beeper est très faible, il peut en passer suffisamment au travers des faux contacts pour exciter la signal sonore, sauf à être très pourri
En résumé, si le beeper ne retentit pas, c'est sur qu'il n'y a pas de continuité directe ou pas de continuité du tout, si le beeper retentit, il y a bien une continuité mais elle n'est pas vraiment qualifiée, donc prudence surtout pour une panne aléatoire

Comme pour l'ohmmètre cette fonction  doit impérativement être utilisée avec la machine hors tension


7 - Méthode de recherche de pannes

Conseils :
Avant toute intervention, vérifier les anti-démarrages et alarmes, les diverses sécurités, les interdictions de démarrage, la position de réglage d'un rhéostat, les conditions de fonctionnement du système, l'état des fusibles etc.…
Exemple : les conditions particulières de démarrage d’une moto
Avant toute chose, il est conseillé de se référer au manuel d'utilisation du véhicule pour:
-Vérifier la réalité de la panne. Tenter dans la mesure du possible de la reproduire.
-Rechercher les liens éventuels avec une intervention précédente. Exemple : changement de lampes. Tripatouillages divers
-Vérifier la conformité des éléments installés.
-Rechercher le schéma électrique correspondant au véhicule (attention aux multiples versions).
-Rechercher si une ou plusieurs fonctions sont défaillantes. En déduire les points communs à contrôler (très important).
-Identifier les phases de fonctionnement du système et en déduire les polarités à obtenir sur les circuits, en général, c’est simple sur les motos où le moins est à la masse et chez Kawasaki, les fils conducteurs au potentiel de la masse sont généralement noirs avec souvent un liseré de couleur pour mieux se repérer avec le schéma d’origine.
-Contrôler successivement chaque circuit.
-Contrôler le bon serrage des cosses de la batterie et leur propreté, le plomb dont l’alliage des cosses est composé, est un métal qui se tasse sous la pression, de ce fait, celle-ci se relâche avec le temps et les vibrations
-Contrôler les alimentations ET les masses.
-Inter changer si possible les éléments identiques d'un circuit tels que contacteurs/interrupteurs /relais. pour valider la défaillance d'un élément.
-En dernier lieu procéder au remplacement de ou des éléments défectueux.
-Toujours contrôler le bon fonctionnement après dépannage.

Pour information, vous avez sur le site suivant des appareils dans une gamme de prix allant de 12 à 50 euros qui d'une part sont fiables et conviennent très bien pour les tests qui nous concernent, cependant il y a d'autre vendeur de bons produits, un conseil éviter les appareils dit à commutation automatique j'en ai de mauvaises expériences, même si au départ cela parait séduisant, l'achat d'une housse pour protéger l'appareil n'est pas coûteuse et bien utile

http://www.conrad.fr/ce/fr/FastSearch.html;jsessionid=1207EAC47DC3301A2998F95E9151C9CD.ASTPCEN23?search=multim%C3%A8tre&initial=true

Code des couleurs pour les résistances


On peut voir sur une résistance des anneaux de couleur. la couleur du corps de la résistance n'a aucune importance et n'est pas codifiée.
Chaque anneau de couleur correspond à un chiffre (voir le tableau ci-dessous). La correspondance entre les chiffres et les couleurs des anneaux constitue ce qu'on appelle le code des couleurs et permet de déterminer et lire la valeur en ohms de la résistance.

Pour lire cette valeur, il faut d'abord placer la résistance dans le bon sens.
Pour plus de comodité la lecture se fera de gauche à droite, pour cela, il faut placer les trois ou 4 anneaux les plus  rapprochés entre eux à gauche le 4 ème anneau s’il n’y a que trois anneau rapprochée, ou 5 ème  anneau s’il y a 4 anneaux rapprochés, indique la tolérance de la résistance le 5 ou 6 ème anneau indique la tension d’isolement de la résistance ou le cœfficient de température, cette valeur n’est exprimée que pour les résistances destinées aux matériels de qualité professionnelle et / ou militaire, excepté pour les appareils de mesure, les matériels pour l’industrie  et le grand public n’utilisent pas le sixième anneau à quelques exception près

Il existe donc 4 types de marquage de résistances:

- le marquage à 3 anneaux rapprochés seulement; le premier anneau indique le premier chiffre, le second le 2 ème chiffre, le troisième anneau est le multiplicateur en facteur de 10 positif ou négatif, l’absence d’un quatrième anneau indique que la tolérance est de plus ou moins 20%, c'est-à-dire qu’une résistance marquée 100 ohms pourra avoir une valeur comprise entre 80 et 120 ohms, les qualités de fabrication ayant progressé, cette tolérance est rarement utilisée de nos jours

- le marquage à 4 anneaux; dans ce cas le quatrième anneau légèrement plus éloigné des trois premiers indique la tolérance de la résistance, ce sont et de loin les résistances les plus employées pour les équipements grand public et les appareils industriels excepté les appareils de mesure

- le marquage à 5 anneaux, dans ce cas, les trois premiers anneaux indiquent les trois premiers chiffres, le quatrième anneau indique le multiplicateur, et le cinquième anneau la tolérance

- le marquage à 6 anneaux, la valeur de la résistance est identique au marquage à 5 anneaux, le sixième anneau indique la tension d’isolement maximum à laquelle peut travailler cette résistance ou le coéficient de température de cette résistance



Pour la résistance suivante, la valeur de la résistance sera donc de :

Premier anneau marron = 1 deuxième anneau noir = 0 troisième anneau = X 100 quatrième anneau or = plus ou moins 5%, cette résistance à donc une valeur nominative de 1 000 ohms qui peut être comprise entre 950 et 1050 ohms, ce qui en électronique générale n’est pas fâcheux





La puissance calorique en watts qu'une résistance est capable de dissiper sans être endomagée, est déterminée par la taille du corps de la résistance, la il fut avoir l'habitude ou se reférer au catalogue du fabriquant des résistances
Il est à noter tout de même c'est que souvent, au dela d'un watt de puissance admise, le repérage d'une résistance, tant pour sa valeur en ohms, pour sa tolérance et sa puissance, sont marquès en clair sur le corps de cette résistance, la taille de son corps permet alors une lecture classique qui résiste mieus à la chaleur que des anneaux de couleurs dont la peinture devient systématiquement grise ou marron dés qu'il y a eu une augmentation conséquente de la température suite à une anomalie du montage ou à un mauvais calcul à la conception de ce même montage
Pour les fortes puissances, il arrive que des résistances sont munies de radiateurs plus ou moins conséquents pour dissiper les calories émises

Il est à noter, que depuis une vingtaine d'années, les résistances telles qu'elle sont sur les images que j'ai posté ci dessus, tendent à disparaitre au profit des composants de surface nettement plus petits, où le marquage est codifié en clair en chiffres et en lettres; en ce qui me concerne, j'ai une loupe dans un des tiroirs de ma table de travail pour pouvoir les lire


Cordialement

Michel

_________________
Z 750 GT de 1985
LaG ne pa 1 andiKp... enkor fo il ariV jusk la pr le constaT


Dernière édition par Michel du 79 le Dim 11 Déc - 10:09, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
manxbud



Nombre de messages : 493
Age : 35
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 8 Sep - 16:13

un grand merci Wink
ça va servir à un grand nombre de néophytes!! dont moi!
Revenir en haut Aller en bas
loic

avatar

Nombre de messages : 10004
Age : 54
Localisation : 75 Paris 14
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 8 Sep - 17:51

que dire de plus, Amen.. cheers cheers cheers

_________________
KZ400 D4 77/ Z750E1 80 / xs750se 79 /GPZ1100 B2 82 /
l'expérience est une lumière qui éclaire la main de celui qui la tient.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !
Nous avons deux vies. La seconde commence à l'instant où l'on s'aperçoit que nous n’en avons qu’une.
je préfère les mains qui aident que celles qui prient!
www.kz400.com / http://kawasaki-kz400.blog4ever.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kawasaki-kz400.com/blog/index-185329.html
erak

avatar

Nombre de messages : 2680
Age : 52
Localisation : Maine et loire
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 8 Sep - 19:54

loic kz750E1 a écrit:
que dire de plus, Amen..
pas mieux

_________________
GPz 1100 B2
Revenir en haut Aller en bas
Frank

avatar

Nombre de messages : 2599
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 8 Sep - 21:50

euh, Michel, tu peux développer un peu stp Question lol!
cheers merci à toi

pour vérifier la continuité d'un circuit, certains multimètres ont une fonction mesure de résistance avec BIP sonore lorsque la continuité est bonne.
ca peut paraitre un gadget mais lorsque les contacts à toucher sont éloignés l'un de l'autre (dans une voiture par ex) ou avec accès difficile, cette fonction montre tout son interêt, plus besoin de lire la mesure.

_________________
KZ750 R1 et GPz1100 B2
Revenir en haut Aller en bas
ztarmac

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mer 9 Sep - 10:14

je sent que Michel a eu pitié de moi  :flower:
Encore Merci
Revenir en haut Aller en bas
Michel du 79



Nombre de messages : 4734
Age : 69
Localisation : Deux Sèvres
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mer 9 Sep - 12:25

B'jour

Fraka a dit:
Citation :
tu peux développer un peu stp
merci à toi

pour vérifier la continuité d'un circuit, certains multimètres ont une fonction mesure de résistance avec BIP sonore lorsque la continuité est bonne.

Très bonne remarque, à cet effet, j'ai édité le texte original pour rajouter le paragraphe 6 qui traite de cette fonction, l'ancien paragraphe 6 devenant le paragraphe 7

Cordialement

Michel
Revenir en haut Aller en bas
road eagle

avatar

Nombre de messages : 2430
Age : 48
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mer 9 Sep - 22:12

cheers cheers cool
Revenir en haut Aller en bas
http://roadeagleblog.sosblog.fr/road-eagle-b1-0.htm
Savashié
Admin
avatar

Nombre de messages : 17718
Age : 51
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mer 9 Sep - 22:41

GE-NIAL !

_________________
le "Hell" ressuscité                    gpz750r1                    et c'est  pô fini ! ...
Revenir en haut Aller en bas
http://z750.bbconcept.net
zdrag



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Jeu 10 Sep - 17:37

hello,

Un grand merci,Trés cool....

A+ zdrag
Revenir en haut Aller en bas
Michel du 79



Nombre de messages : 4734
Age : 69
Localisation : Deux Sèvres
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Sam 8 Sep - 22:18

B'jour

Au cas ou cela pourait servir à quelqu'un, j'ai complèté un t'it peu ce tuto en y rajoutant le code des couleurs utilisé pour lire les valeurs des résistances usuelles, j'en ai aussi profité pour modifier le titre en conséquence en cas de recherches

Cordialement

Michel

_________________
Z 750 GT de 1985
LaG ne pa 1 andiKp... enkor fo il ariV jusk la pr le constaT
Revenir en haut Aller en bas
loic

avatar

Nombre de messages : 10004
Age : 54
Localisation : 75 Paris 14
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Sam 8 Sep - 22:45

que dire !

_________________
KZ400 D4 77/ Z750E1 80 / xs750se 79 /GPZ1100 B2 82 /
l'expérience est une lumière qui éclaire la main de celui qui la tient.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !
Nous avons deux vies. La seconde commence à l'instant où l'on s'aperçoit que nous n’en avons qu’une.
je préfère les mains qui aident que celles qui prient!
www.kz400.com / http://kawasaki-kz400.blog4ever.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kawasaki-kz400.com/blog/index-185329.html
bloobaba

avatar

Nombre de messages : 440
Localisation : Beauvais
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Lun 10 Sep - 0:07

Y'a de l'electricité dans l'air.
Je vous rajoute un petit refrain mémotechnique pour les ceuces qui perdront leur code couleur.
Ne - MAngez - Rien - Ou - Je - Vous - Bats -VIOlemment -GRos - Betâ
Ne = Noir = 0
MAngez = Marron = 1
Rien = Rouge = 2
Ou = Orange = 3
Je = Jaune = 4
Vous = Vert = 5
Bats = Bleu = 6
VIOLemment = Violet = 7
GRos = Gris = 8
Betâ = Blanc = 9

Quand j'aurais le temps, je ferai un tuto pour les electros pour faire un tableau de bord a afficheur numérique et ordinateur de bord.
C'est en route mais c'est pas fini.



205,14 Hertz

= 12308 Tr/mn +/- 1
Correct non ?
Revenir en haut Aller en bas
bloobaba

avatar

Nombre de messages : 440
Localisation : Beauvais
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Lun 10 Sep - 0:38

Faites gaffes quand même.
Si vous utilisez un multimetre du "camion", leur résistance interne n'est généralement pas très élevée et si il fonctionnent a peu près correctement (pas très précis malgré tout) il ne faut pas se gourrer car il fument assez bien.
Attention si vous l'utilisez en continu au dessus de 50V et en alternatif au dessus de 25V.
Privilégiez les appareils protegés par des fusible ultra rapide (fluke par exemple, très bon rapport qualité prix) et n'oubliez pas.
Les tensions en // et les courants en série.
sinon, PAF
Généralement les entrées tension et courant sont différentes (borne V et borne I) n'oubliez pas de débrancher les cordons du point de mesure quand vous passez de l'un a l'autre et vérifiez laposition du commutateur.
Un arc electrique c'est 7000°C en gros, au mieux vous êtes éblouis (mais ça pique un bon moment) ou vous foutrez le feu à votre meule et au pire vous êtes brulés plus ou moins severement.
Faites pas les malins quoi.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Millet Jacques



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 03/05/2013

MessageSujet: fichier multimètre   Lun 13 Mai - 16:11

Bonjour ami

j'attendais la fin du délais d'admission pour te contacter ! ben, c'est à propos du fichier d'utilisation d'un multimètre dont tu m'a gentiment proposé l'envoi par mail

Très cordialement,

Jacques


Edité par Michel

Je t'ai envoyé le document ce jour, merci de me dire s'il est exploitable


J'ai retiré ton adresse mail du tropic

Quelque soit le forum, et pas spécialement ici, pour des raisons de sécurité, surtout pour toi, on ne transmet pas, ni son adresse mail, ni son N° de téléphone, le forum est libre d'acces, il y a les MP pour cela, seul la personne que tu as ciblé le verra

Revenir en haut Aller en bas
loic

avatar

Nombre de messages : 10004
Age : 54
Localisation : 75 Paris 14
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Lun 13 Mai - 16:34

que du bonheur ce rappel sur les multimètres!

j'aurais du apprendre cela car l'électricité et moi je pige pas toujours!!
c'est souvent obscure sans savoir les bases!! c'est ce qui me manque!

la dernière fois j'ai grillé mon multimètre (le fils rouge à fondu!!en voulant controler l'ampérage affraid )


_________________
KZ400 D4 77/ Z750E1 80 / xs750se 79 /GPZ1100 B2 82 /
l'expérience est une lumière qui éclaire la main de celui qui la tient.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !
Nous avons deux vies. La seconde commence à l'instant où l'on s'aperçoit que nous n’en avons qu’une.
je préfère les mains qui aident que celles qui prient!
www.kz400.com / http://kawasaki-kz400.blog4ever.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kawasaki-kz400.com/blog/index-185329.html
loic

avatar

Nombre de messages : 10004
Age : 54
Localisation : 75 Paris 14
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Lun 13 Mai - 16:37

Michel du 79 a écrit:
B'jour

Je me suis permis de faire un petit guide d'utilisation de ce petit appareil bien pratique pour tripatouiller dans le réseau électrique de nos bécanes
J'ai essayé de faire simple en utilisant quelques images glanées ici et la sur le net
Comme d'hab, merci de me signaler une erreur ou un oubli que j'aurais pu faire ou de complèter une information

"J'me lance"

Guide d’utilisation générique d’un multimètre, appareil appelé aussi contrôleur universel


Cette description générique est faite avec un multimètre digital, mais pour l’utilisation d’un multimètre analogique (aiguille) la méthode est très semblable avec une adaptation à la lecture du cadran et à l’adaptation des échelles en plus
Bien que robuste, les multimètres à galvanomètre sont plus sensibles aux chocs qui peuvent endommager irrémédiablement l’équipement mobile de ces derniers
En préambule, il est vivement conseillé, même pour les spécialistes de l’électricité, de consulter assidûment la notice accompagnant l’appareil pour en découvrir ses caractéristiques et ses particularités

SOMMAIRE :

-1 - Les grandeurs électriques
-2 - Mesure d'une tension
-3 - Mesure d'une intensité
-4 - Mesure d'une résistance
-5 - Notion de résistivité
-6 - Contrôle de continuité
-7 - Méthode de recherche de pannes


1 - Les grandeurs électriques


Le multimètre

Le multimètre permet de mesurer les grandeurs électriques des circuits et des éléments, comme la tension en volts, l’intensité en ampère, la résistance des composants en ohms, et quelquefois d’autres mesures de valeurs non utiles pour les véhicules, comme la capacité des condensateurs ou la fréquence d’un signal sinusoïdal basse fréquence, voir même la mesure des caractéristiques de base de certains transistors ou diodes
Il est généralement constitué d'un boîtier antichoc muni d’un affichage digital ou d’un galvanomètre analogique à aiguille, d'un commutateur de fonctions et de calibres, et de deux cordons.
Actuellement, les multimètres sont protégés contre les surcharges accidentelles, cependant il ne faut pas en abuser
Le cordon rouge pour les polarités positives.
Le cordon noir pour les polarités négatives.

Un multimètre Digital




Un multimètre analogique

http://www.conrad.fr/ce/fr/product/122500/Multimtre-analogique-VC2020/SHOP_AREA_17622&promotionareaSearchDetail=005


En ce qui concerne les mesures à effectuer sur les véhicules, il permet de mesurer :

LA TENSION :

Cette grandeur s'exprime en volts (V) et se mesure à l'aide d'un voltmètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
La tension est la différence de potentiel existant entre deux points d'un circuit. On la note U.

Remarque :

Il arrive que pour des mesures de tensions élevées, l’on soit amené à utiliser à déplacer un des cordons sur un bornier externe repéré à cet usage, le commutateur interne sur des appareils basique ne présente pas toujours les qualités d’isolation requises en face de certaines tensions, il faut consulter la notice

L' INTENSITE :

Cette grandeur s'exprime en ampère ( A ) et se mesure à l'aide d'un ampèremètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
L'intensité est la quantité d'électricité circulant dans un conducteur ou dans un récepteur. On la note I.

Remarque :
Souvent pour des calibres supérieurs à quelques ampères, le calibre se fait en déplaçant une des fiches d’un cordon dans une borne repérée à cet effet, en effet généralement la technologie du commutateur ne permet pas de supporter des intensité supérieures à l’ampère

LA RESISTANCE :

Cette grandeur s'exprime en ohms Ω avec ses multiples et ses sous multiples, elle se mesure à l'aide d'un ohmmètre, cette fonction est obtenue en positionnant correctement le commutateur du multimètre pour cet usage.
Elle caractérise la résistance du circuit ou du composant à la circulation des électrons.
Le multimètre permet d'effectuer d'autres types de contrôles Exemple: Contrôle de transistor ou contrôle de diode, les mesures de condensateurs, les mesures de basse fréquences.
(il faut pour cela se reporter à la notice d'utilisation de l'appareil).



2 - Mesure d'une tension

Pour mesurer une tension aux bornes d'un circuit, le multimètre doit être dans sa fonction VOLTMETRE et se brancher EN PARALLELE avec le circuit.
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature de la tension. (alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de la tension.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre, si la tension est inconnue, il faut placer le commutateur sur la gamme la plus élévée, puis on descendra dans la gamme pour avoir un affichage sur le maximum de digits :
Calibre immédiatement supérieur à l'ordre de grandeur de la tension mesurée.
-Mettre le multimètre en service.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de tension continue inférieure à 20 Volts.





La tension mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
U totale = U1 + U2 + U3




Dans le cas d'un circuit parallèle:
U totale = U1 = U2 = U3




Pour les véhicules, le montage en parallèle est couramment appelé aussi en dérivation est généralement employé, sauf quelques cas particuliers.
Conseil : Mesurer la tension de la batterie à vide et vérifier que la tension alimentant les différents récepteurs est sensiblement identique à celle de la batterie.
Dans le cas contraire, un élément du circuit crée une baisse de tension dans le circuit, généralement ce sont des faux contacts.
Par mesures successives, il est possible de déterminer l'élément résistif.

3 - Mesure d'une intensité


Pour mesurer l'intensité du courant dans un circuit, le multimètre doit être utilisé en fonction ampèremètre et se branche EN SERIE dans le circuit.(donc ouverture du circuit et interposition du multimètre )
-Brancher les cordons du multimètre.
Cordon noir sur la borne COM.
Cordon rouge sur la borne V ohm mA.
-S'informer sur la nature du courant.(alternative ou continue)
-S'informer sur l'ordre de grandeur de l'intensité.
-Calculer approximativement l'intensité du circuit à contrôler.
Fonction de la puissance des éléments.
-Choisir le calibre adéquat du multimètre.
-Mettre le multimètre en service.
-Ouvrir le circuit et interposer le multimètre.
-Procéder à la mesure en piquant les pointes du multimètre sur les points à mesurer.
-Lire et interpréter les résultats.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure d'intensité inférieure à 20 milliampères.






L'intensité mesurée est en fonction du type de circuit
Dans le cas d'un circuit série:
I totale = I = I = I





Dans le cas d'un circuit en parallèle:
I totale = I 1 + I 2 +I 3





Pour les véhicules, les intensités consommées sont très variables en fonction des circuits.( de quelques milliampères à 150 -300 ampères)
Conseil: Vérifier l'intensité maximale admissible par le multimètre dans la notice de l'appareil.

4 - Mesure d'une résistance


Pour mesurer la résistance d'un composant ou d'un conducteur, le multimètre est utilisé dans sa fonction Ohmmètre et se branche aux bornes de l'élément à contrôler (MONTAGE EN PARALLELE).
La mesure s'effectue élément isolé du circuit et toujours hors tension, ceci est très important, au risque de faire une fausse mesure, mais surtour d'endommager sérieusement le multimètre.
L'utilisation du multimètre dans sa fonction Ohmmètre permet de contrôler la continuité d'un circuit (résistance d'un fil ) ainsi que l'isolement d'un conducteur par rapport à son environnement.
Une résistance infinie indique un isolement correct.
Le multimètre ci-dessous est réglé pour une mesure de résistance inférieure à 20 KΩ.




Conseils:
-Tester le fonctionnement du multimètre en établissant le contact entre les deux fiches des cordons.

-La résistance indiquée doit être égale = 0. Dans le cas contraire, consulter la notice d'utilisation du multimètre et procéder au recommandations données par le fabricant (échange pile ou étalonnage par une molette interne ou externe à l'appareil).

-Mettre le sélecteur à O à la fin de la mesure afin d'éviter que le multimètre mesure en permanence la résistance entre les fiches (résistance de l'air !!) et de vider la pile du multimètre.

-Sur les connecteurs, il est déconseillé de " planter " les pointes du multimètre dans le contact. Il est préférable de retirer l'isolant caoutchouc et de prendre les mesures sur l'arrière des contacts.

-Ne rebranchez jamais un fil sur une borne ou sur un connecteur sans avoir au préalable identifier le fil, son origine, sa destination et sa polarité.

-Un conducteur peut avoir une polarité positive, négative voire aucune des deux ! voire également transmettre des signaux !

5 - E complément, voici des notion de résistivité


La résistance d'un conducteur est:
-Proportionnelle à sa longueur.
-Inversement proportionnelle à sa section.
-Fonction de la nature du conducteur employé.
La résistivité est la résistance spécifique d'un matériau conducteur.
-Le symbole employé est la lettre grecque σ (rho).
-L'unité employée est: Ω mm²/m. Ω

Calcul:

R = σ .L/S


L
Longueur en Mètres


R
Résistance en Ω

S
Section en mm²
σ
Résistivité en Ω mm²/m.

VALEURS DE RESISTIVITE DES MATERIAUX:
Conditions de mesure de la résistance d'un conducteur.
METAUX
Ω mm²/m


Argent
0,00163
LONGUEUR
1 mètre
Cuivre
0,0175


Or
0,022
SECTION
1 mm²
Aluminium
0,029


Etain
0,142
TEMPERATURE
15 °C
Laiton
0,08


Conseil: Limiter la longueur des conducteurs afin de réduire la résistance de ceux-ci sans toutefois exagérer. Penser aux articulations et aux débattements nécessaires


6 - Contrôle de continuité

En complément des mesures de résistance, nous sommes souvent confrontés à vérifier la continuité d'un circuit, ce contrôle peut être fait en effectuant une mesure précise à l'ohmmètre, pour une bonne continuité, l'affichage doit être de zéro ohms ou très peu en fonction de la section et de la longueur des fils, sur nos bécanes ce devrait être 0 ohms
A cet effet certains multimètres sont équipés d'un petit biper qui retenti à chaque fois que la résistance mesurée est très basse, ce qui devrait correspondre à une continuité, ce qui est très pratique pour des cas peu accessible où l'on a assez de ses deux mains, si en plus il faut utiliser les yeux! cependant il faut être prudent avec cette fonction, et bien lire la notice pour savoir en dessous de quelle valeur de résistance le beeper se déclenche, ce type de test est très peu efficace face à des faux contacts, le courant envoyé par le beeper est très faible, il peut en passer suffisamment au travers des faux contacts pour exciter la signal sonore, sauf à être très pourri
En résumé, si le beeper ne retentit pas, c'est sur qu'il n'y a pas de continuité directe ou pas de continuité du tout, si le beeper retentit, il y a bien une continuité mais elle n'est pas vraiment qualifiée, donc prudence surtout pour une panne aléatoire
Comme pour l'ohmmètre cette fonction doit impérativement être utilisée avec la machine hors tension


7 - Méthode de recherche de pannes

Conseils :
Avant toute intervention, vérifier les anti-démarrages et alarmes, les diverses sécurités, les interdictions de démarrage, la position de réglage d'un rhéostat, les conditions de fonctionnement du système, l'état des fusibles etc.…
Exemple : les conditions particulières de démarrage d’une moto
Avant toute chose, il est conseillé de se référer au manuel d'utilisation du véhicule pour:
-Vérifier la réalité de la panne. Tenter dans la mesure du possible de la reproduire.
-Rechercher les liens éventuels avec une intervention précédente. Exemple : changement de lampes. Tripatouillages divers
-Vérifier la conformité des éléments installés.
-Rechercher le schéma électrique correspondant au véhicule (attention aux multiples versions).
-Rechercher si une ou plusieurs fonctions sont défaillantes. En déduire les points communs à contrôler (très important).
-Identifier les phases de fonctionnement du système et en déduire les polarités à obtenir sur les circuits, en général, c’est simple sur les motos où le moins est à la masse et chez Kawasaki, les fils conducteurs au potentiel de la masse sont généralement noirs avec souvent un liseré de couleur pour mieux se repérer avec le schéma d’origine.
-Contrôler successivement chaque circuit.
-Contrôler le bon serrage des cosses de la batterie et leur propreté, le plomb dont l’alliage des cosses est composé, est un métal qui se tasse sous la pression, de ce fait, celle-ci se relâche avec le temps et les vibrations
-Contrôler les alimentations ET les masses.
-Inter changer si possible les éléments identiques d'un circuit tels que contacteurs/interrupteurs /relais. pour valider la défaillance d'un élément.
-En dernier lieu procéder au remplacement de ou des éléments défectueux.
-Toujours contrôler le bon fonctionnement après dépannage.

Pour information, vous avez sur le site suivant des appareils dans une gamme de prix allant de 12 à 50 euros qui d'une part sont fiables et conviennent très bien pour les tests qui nous concernent, cependant il y a d'autre vendeur de bons produits, un conseil éviter les appareils dit à commutation automatique j'en ai de mauvaises expériences, même si au départ cela parait séduisant, l'achat d'une housse pour protéger l'appareil n'est pas coûteuse et bien utile

http://www.conrad.fr/ce/fr/FastSearch.html;jsessionid=1207EAC47DC3301A2998F95E9151C9CD.ASTPCEN23?search=multim%C3%A8tre&initial=true

Code des couleurs pour les résistances


On peut voir sur une résistance des anneaux de couleur. la couleur du corps de la résistance n'a aucune importance et n'est pas codifiée.
Chaque anneau de couleur correspond à un chiffre (voir le tableau ci-dessous). La correspondance entre les chiffres et les couleurs des anneaux constitue ce qu'on appelle le code des couleurs et permet de déterminer et lire la valeur en ohms de la résistance.

Pour lire cette valeur, il faut d'abord placer la résistance dans le bon sens.
Pour plus de comodité la lecture se fera de gauche à droite, pour cela, il faut placer les trois ou 4 anneaux les plus rapprochés entre eux à gauche le 4 ème anneau s’il n’y a que trois anneau rapprochée, ou 5 ème anneau s’il y a 4 anneaux rapprochés, indique la tolérance de la résistance le 5 ou 6 ème anneau indique la tension d’isolement de la résistance ou le cœfficient de température, cette valeur n’est exprimée que pour les résistances destinées aux matériels de qualité professionnelle et / ou militaire, excepté pour les appareils de mesure, les matériels pour l’industrie et le grand public n’utilisent pas le sixième anneau à quelques exception près

Il existe donc 4 types de marquage de résistances:

- le marquage à 3 anneaux rapprochés seulement; le premier anneau indique le premier chiffre, le second le 2 ème chiffre, le troisième anneau est le multiplicateur en facteur de 10 positif ou négatif, l’absence d’un quatrième anneau indique que la tolérance est de plus ou moins 20%, c'est-à-dire qu’une résistance marquée 100 ohms pourra avoir une valeur comprise entre 80 et 120 ohms, les qualités de fabrication ayant progressé, cette tolérance est rarement utilisée de nos jours

- le marquage à 4 anneaux; dans ce cas le quatrième anneau légèrement plus éloigné des trois premiers indique la tolérance de la résistance, ce sont et de loin les résistances les plus employées pour les équipements grand public et les appareils industriels excepté les appareils de mesure

- le marquage à 5 anneaux, dans ce cas, les trois premiers anneaux indiquent les trois premiers chiffres, le quatrième anneau indique le multiplicateur, et le cinquième anneau la tolérance

- le marquage à 6 anneaux, la valeur de la résistance est identique au marquage à 5 anneaux, le sixième anneau indique la tension d’isolement maximum à laquelle peut travailler cette résistance ou le coéficient de température de cette résistance



Pour la résistance suivante, la valeur de la résistance sera donc de :

Premier anneau marron = 1 deuxième anneau noir = 0 troisième anneau = X 100 quatrième anneau or = plus ou moins 5%, cette résistance à donc une valeur nominative de 1 000 ohms qui peut être comprise entre 950 et 1050 ohms, ce qui en électronique générale n’est pas fâcheux





La puissance calorique en watts qu'une résistance est capable de dissiper sans être endomagée, est déterminée par la taille du corps de la résistance, la il fut avoir l'habitude ou se reférer au catalogue du fabriquant des résistances
Il est à noter tout de même c'est que souvent, au dela d'un watt de puissance admise, le repérage d'une résistance, tant pour sa valeur en ohms, pour sa tolérance et sa puissance, sont marquès en clair sur le corps de cette résistance, la taille de son corps permet alors une lecture classique qui résiste mieus à la chaleur que des anneaux de couleurs dont la peinture devient systématiquement grise ou marron dés qu'il y a eu une augmentation conséquente de la température suite à une anomalie du montage ou à un mauvais calcul à la conception de ce même montage
Pour les fortes puissances, il arrive que des résistances sont munies de radiateurs plus ou moins conséquents pour dissiper les calories émises

Il est à noter, que depuis une vingtaine d'années, les résistances telles qu'elle sont sur les images que j'ai posté ci dessus, tendent à disparaitre au profit des composants de surface nettement plus petits, où le marquage est codifié en clair en chiffres et en lettres; en ce qui me concerne, j'ai une loupe dans un des tiroirs de ma table de travail pour pouvoir les lire


Cordialement

Michel



PS

Pour ceux qui seraient intéréssés, j'ai préparé ce méssage avec word avant de le mettre ser le site, si vous voulez ce document original, envoyez moi un MP avec votre adresse courriel, je vous l'enverrai en pièces jointes


_________________
KZ400 D4 77/ Z750E1 80 / xs750se 79 /GPZ1100 B2 82 /
l'expérience est une lumière qui éclaire la main de celui qui la tient.
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !
Nous avons deux vies. La seconde commence à l'instant où l'on s'aperçoit que nous n’en avons qu’une.
je préfère les mains qui aident que celles qui prient!
www.kz400.com / http://kawasaki-kz400.blog4ever.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kawasaki-kz400.com/blog/index-185329.html
Eddy

avatar

Nombre de messages : 174
Age : 26
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Mar 14 Mai - 1:00

Super !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mkmusik.fr
Michel du 79



Nombre de messages : 4734
Age : 69
Localisation : Deux Sèvres
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   Dim 11 Déc - 10:34

Bonjour

Ce matin j'ai réveillé ce vieux toto pour mettre en évidence le chapitre de vérification des continuité avec un multimètre équipé d'un "buzzeur de continuité"

Je viens d'acquérir d'occasion pour trios francs six sous un tel multimètre au demeurant de bonne facture, et cela confirme bien ce que j'ai mis en rouge dans le paragraphe traitant des mesures de continuité
L'appareil "buzze" encore pour un ohm de continuité affraid

Prenons donc un tel contact, qui aurait par un excès de confiance dans le multimètre, été qualifié de bon, puisque le buzzer à retenté, sous un courant disons de trois ampères, ce qui pourrait être le courant moyen pour l'allumage de nos moteur à quatre pattes, nous allons donc avoir, avec une résistance d'un ohm et un courant de trois ampère une chute de tension de 1X 3 = 3V, ce n'est déjà pas terrible pour l'allumage, mais heureusement dans cette gamme de chute de tension le boîtier électronique est encore capable de compenser, mais il y a pire, une résistance parcourue par un courant électrique va s'échauffer, c'est du reste le principe utilisé pour diverses résistances chauffante, et la puissance à dissiper pour conserver la qualité même mauvaise de ce contact est de P en Watts est = à U, en volts, au carré divisé par R en ohms, ce qui nous donne dans le cas présent 9W, et la heureusement dans le cas présent d'un tel faux contact la détérioration va être très rapide en s'échauffant dangereusement pour les pièces qui sont autour, comme la mésaventure qu'a connu cet été notre ami Paulo et sans doute d'autres utilisateurs de véhicules motorisés, même les tondeuses lol!

Il m'a donc semblé utile d'insister sur le coté pratique du testeur de continuité de circuit avec un multimètre équipé du dit "buzzer" tout en fixant les limites de cette fonction qui ne pourra jamais qualifier la qualité d'un contact

Cordialement

Michel

_________________
Z 750 GT de 1985
LaG ne pa 1 andiKp... enkor fo il ariV jusk la pr le constaT
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tuto Multimètre guide d'utilisation et code des résistances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [406 td an 96] Recherche Guide d'utilisation
» Peugeot 5008 guide d'utilisation
» Guide d'utilisation format pdf en français
» Utilisation d'un multimètre
» Peugeot 508 guide d'utilisation PDF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Kawasaki à air, Z et GPZ :: Vous et votre Z :: Pbs méca ou élec-
Sauter vers: